Strip-Otomie

A coup de strips (bandes) de 3 cases, on découvre les aventures sentimentales catastro-philosophiques d’un type très banal en qui l’on se reconnaît aisément. De l’humour noir pour éviter le suicide.

mercredi 17 février 2010

Strip-Otomie 2/11 : La boîte de nuit

2 commentaires:

lidia a dit…

houais.. c'est vrai que des fois certaines personnes peuvent avoir du mal a ce faire comprendre...ou alors c'est peut-être que d'autres on du mal à entendre..!!! Dis..la boîte de nuit ça rendrait pas aussi un peut aveugle des fois??!!! :-)
biz

J-L Overney a dit…

Houaip.
Peut-être que ça rend sourd, mais aveugle, je savais pas.
Biz.